L’heure du dodo…quel défi

Pour plusieurs parents, l’heure du coucher est une période difficile. Négociation, compromis et demandes qui en finissent plus.
Il est possible de rendre cette période agréable pour le parent et l’enfant en créant une routine claire et sécurisante.

En tant que parents, comment pouvons-nous favoriser
une routine de dodo simple et efficace ?

L’enfant doit apprendre à s’endormir seul. Il faut éviter de le bercer où de le flatter jusqu’à ce qu’il s’endorme car s’il se réveille durant la nuit il aura besoin des mêmes gestes pour retrouver le sommeil.
Établir un rituel du coucher. Selon l’âge de l’enfant, la routine est un élément clé d’un bon endormissement et d’une nuit prometteuse. Par exemple le bain, le pyjama, le brossage de dents, le pipi, une histoire dans le lit de l’enfant, 2 chansons (une fois la lumière éteinte), un baiser, une caresse et enfin un «Bonne nuit». La routine doit être composée de gestes simples empreints de calme et de tendresse. Si l’enfant poursuit avec des demandes incessantes, il faut faire preuve de fermeté afin de s’en tenir uniquement à la routine établie…Après quelques jours de ce rituel, l’enfant cessera d’essayer d’étirer l’heure du coucher puisque la routine sera bien intégrée, sécurisante et positive.
L’enfant peut avoir un objet de transition. Un objet tel que doudou ou toutou permet à l’enfant de se sécuriser lui-même par le biais de cet objet. Cette sécurité affective permet à l’enfant d’être en mesure de se séparer de son parent.
Adopter un horaire stable et régulier. Les mesures d’exceptions tels que dodo plus tard, dodo à l’extérieur doivent être expliquées à l’enfant afin qu’il comprenne les changements de son rituel et qu’il s’adapte bien.
Enfin, l’important n’est pas de faire un long cérémonial qui n’en finit plus mais bien d’être constant et de privilégier la douceur, la tendresse et l’intimité entre l’enfant et son parent. Si l’enfant sent que le dodo est une punition ou une période où papa et maman sont impatients…il ne dormira pas bientôt…

Besoin de support ou de coaching parental?

Annie Lavallée,
Centre de la Petite Enfance de St-Lambert Agathe la Girafe

(450) 671-8703 poste 210