L’enfant et le divorce

En tant que parents nous souhaitons toujours le meilleur pour nos enfants. Une séparation est rarement le projet de vie auquel nous avions rêvé pour notre petite famille. Pour le couple, une séparation entraîne toujours un lot de stress et d’épreuves : négociations, déménagements, changement de réseau social et familial, entente pour la garde des enfants…Pas étonnant que la séparation soit l’un des évènements les plus stressant pour les adultes...et ce l’est tout autant pour les enfants. Certaines attitudes et façons de réagir de la part des parents peuvent cependant aider les enfants à traverser la crise…

Voici quelques trucs pour aider l’enfant à s’adapter à la séparation:

• Le rassurer constamment sur votre amour. Il est important que l’enfant comprenne que même si la relation conjugale est terminée, la relation que vous avez avec lui en tant que parent est là pour durer. Votre amour est éternel et inconditionnel.

• Lui dire qu’il n’est en rien responsable de ce qui arrive. L’enfant peut se sentir coupable, surtout s’il a été témoin de quelques disputes. Il n’a sans doute pas analysé les événements d’une façon rationnelle mais plutôt d’une façon émotive…

• Rester à son écoute en l’incitant à exprimer ses émotions. L’enfant ne met pas toujours de mots sur ses inquiétudes. Il est donc important de l’aider à verbaliser ses émotions et à démontrer de la compréhension et de l’empathie. Les inquiétudes et peines que l’enfant vit sont réelles pour lui, il ne faut pas les minimiser mais plutôt être disponible tout en le rassurant.

• Bien communiquer entre adultes : éviter d’utiliser votre enfant comme messager et utiliser des voies de communication simples et efficaces (courriels, boite vocal, téléphone).

• Garder votre enfant à l’écart des conflits et éviter de dénigrer l’autre parent: à chaque fois qu’un parent dénigre l’autre devant son petit, il dénigre en même temps une moitié de l’enfant.

• Maintenir le plus possible les habitudes de vie de l’enfant et tenter d’établir des règles de base constantes d’une maison à l’autre. Même si chaque maison peut avoir ses particularités, plus les règles de bases seront les mêmes, plus l’enfant se sentira en sécurité. Il est également important de maintenir les habitudes de vie qui avaient été établies avant la séparation telles que les routines du dodo et des repas, le rituel par exemple de regarder un film avec l’enfant le vendredi soir, aller jouer au parc après l’école, etc. Le maintien de ces habitudes de vie permet d’assurer un maximum de stabilité malgré un contexte comprenant beaucoup de changements.

Enfin, l’enfant a surtout besoin de vivre sa vie d’enfant. Il est important de ne pas trop lui mettre de responsabilités sur les épaules suite à la séparation. La rupture est une situation d’adultes où les enfants doivent continuer à vivre leur petite vie au quotidien : s’amuser, aller au parc, aller à la garderie ou à l’école. Tranquillement les enfants s’adapteront à cette nouvelle réalité familiale, tout comme papa et maman qui, peu à peu, retrouvent un équilibre malgré cette tempête qui a fait rage.

Besoin de support ou de coaching parental?

Annie Lavallée
Centre de la Petite Enfance de St-Lambert Agathe la Girafe

(450) 671-8703 poste 210