L’enfant et l’anxiété

Il est tout à fait normal que les enfants aient des peurs : peur des monstres, peur des mascottes, peur des chiens… Les manifestations d’anxiété peuvent se manifester par la simple crainte allant jusqu’à une terreur qui entraîne des répercussions sur le fonctionnement général de l’enfant : maux de cœur, maux de ventre, maux de tête, réveil durant la nuit, isolement, mutisme etc. Toutes les peurs doivent cependant être traitées avec douceur, respect et patience.

Voici quelques trucs pour aider un enfant à gérer son anxiété :

Parlez avec votre enfant de ses peurs et angoisses: le simple fait de discuter, de se rendre disponible, de démontrer votre compréhension et de l’aider à mettre des mots sur ses émotions facilite la maîtrise et la gestion des peurs que vivent les jeunes enfants.

Considérez ses peurs et angoisses comme étant sérieuses et réalistes: même si vous ne comprenez pas, ne traitez jamais ses peurs à la légère puisque celles-ci sont très réelles pour lui.

Faites des jeux de rôles et/ou racontez des histoires en intégrant les éléments angoissants ainsi que des moyens et des solutions pour les affronter: les jeux et histoires permettent de visualiser la situation qui rend l’enfant anxieux et de démontrer qu’il existe des moyens de l’affronter et ce, tout en favorisant l’adaptation lors de la situation réelle.

Amenez-le graduellement à affronter sa peur par la désensibilisation systématique: par exemple, votre petit a une peur élevée des chiens et cela entraîne des répercussions dans vos activités car vous refusez les invitations de vos proches qui ont un animal de compagnie. Commencez par lui lire des livres sur les chiens. Racontez-lui des histoires où il est en contact avec un chien. Achetez-lui des figurines et/ou un chien en peluche. Allez au parc et regardez les chiens au loin. Allez voir des chiens à l’animalerie et enfin, lorsque vous irez en visite chez quelqu’un qui a un chien, prenez-le dans vos bras, approchez-vous doucement. Rassurez votre enfant, dites lui ce que le chien va faire (il va vouloir te sentir, il va bouger la queue…) et surtout respectez son rythme et ne minimisez pas sa peur.

Enfin, il est important d’encourager votre enfant à faire face à ses peurs et non à les fuir.
Chaque étape franchie est une étape de gagnée.
Il est alors important de le féliciter, de l’encourager à continuer et de lui démontrer votre confiance.
Plus il réussira à affronter ses peurs, plus il sera fier de lui et plus son estime de soi en sera grandie!

Besoin de support ou de coaching parental?

Annie Lavallée
Centre de la Petite Enfance de St-Lambert Agathe la Girafe

(450) 671-8703 poste 210